Skip to main content

Arrière-pays

Apprendre à camper dans l’arrière-pays

Si vous envisagez de faire du camping dans l’arrière-pays pour la première fois, voici quelques conseils et astuces pour bien commencer.

Aperçu de l’expérience

Pour passer du camping sur roues au camping dans l’arrière-pays, il faut se préparer. Avant de vous lancer dans votre première expédition dans l’arrière-pays, vous devez vous assurer que vous possédez de bonnes habiletés en matière de randonnées de plusieurs jours ou de canotage, afin d’assurer votre sécurité. Pour les déplacements dans l’arrière-pays, une attention particulière doit être portée au matériel de camping, à la planification de l’itinéraire, à la planification des repas et à la sécurité. Vous devez également être conscient de votre niveau d’habileté. Cette expérience rustique se déroulera sans électricité, toilettes ou eau courante. Lorsque vécue en toute sécurité, une expérience dans l’arrière-pays procure une échappée captivante au cœur de la nature, ainsi que des souvenirs impérissables!

Programmes d’apprentissage

Frontenac est bien connu pour ses programmes de développement des habiletés où les campeurs peuvent acquérir des connaissances, recevoir une accréditation et rehausser leur confiance, de sorte à se débrouiller sans peine dans l’arrière-pays. Consultez la section Événements des parcs pour connaître les programmes à venir.

Pourvoyeurs

Parfaits pour les nouveaux campeurs, les pourvoyeurs facilitent les déplacements dans les parcs de l’Ontario grâce à leurs services allant de la location de canots et d’équipement, jusqu’aux excursions complètes avec guide, repas inclus. De nombreux pourvoyeurs situés à proximité livreront les canots au débarcadère. Quelques coups d’aviron plus loin, vous atteindrez les emplacements de camping de l’intérieur; il existe de nombreuses options de randonnées plus longues.

La planification

Comme vous laisserez votre véhicule au stationnement, vous devrez tout transporter sur votre dos.

Les campeurs en l’arrière-pays doivent porter une attention particulière à leurs menus. Les aliments déshydratés et les plats végétariens sont tout indiqués pour éviter d’encombrer les bagages. Il n’est pas pratique de transporter de la glace (pour conserver les aliments) et de l’eau en raison de leur poids. Contrairement au camping automobile, vous n’aurez pas de véhicule pour garder votre nourriture et vos déchets à l’abri des animaux sauvages. La nuit venue, vous devrez suspendre le sac contenant vos aliments à au moins 6 m du sol pour qu’il soit hors de portée. Pour plus de renseignements sur les rencontres avec la faune, visitez la page sur la Sécurité contre les ours.

Lors des excursions en arrière-pays, les campeurs prennent leur eau directement dans le lac ou la rivière. Vous devrez traiter l’eau à boire avant de la consommer. Pour ce faire, le filtre à eau ou bien des gouttes ou des pastilles de purification de l’eau sont souvent utilisées. On peut aussi faire bouillir l’eau pendant au moins cinq minutes.

Une bonne planification de votre trajet rendra votre expérience dans l’arrière-pays des plus agréables. Pour vous procurer les cartes de l’arrière-pays ou obtenir des renseignements ou de l’aide pour planifier votre excursion, rendez-vous à la boutique du parc ou téléphonez au parc qui vous intéresse. Parcs Ontario offre plusieurs programmes d’apprentissage qui vous aideront à développer vos habiletés.

La sécurité avant tout

  • Il est important de planifier la totalité du trajet que vous allez emprunter avant de vous lancer dans l’aventure. Le personnel du parc et les pourvoyeurs locaux peuvent vous aider.
  • Laissez votre itinéraire à un ami ou un membre de la famille qui ne sera pas de l’excursion. Précisez l’heure, la date et le lieu de votre retour.
  • Assurez-vous de toujours avoir sur vous une trousse de premiers soins, une boussole, une carte, un appareil GPS et tout autre équipement nécessaire à la sécurité. Apprenez à vous servir de votre équipement avant de partir.
  • Les canoteurs doivent savoir nager et porter leur gilet de sauvetage en tout temps.
  • Choisissez des excursions qui correspondent à votre niveau d’habiletés et de connaissance.
  • Vérifiez les prévisions météorologiques et préparez-vous à des extrêmes de températures, ainsi qu’aux dangers et aux urgences liées à la météo. Rappelez-vous qu’il est dangereux de se trouver sur l’eau pendant un orage.
  • Apportez les vêtements et l’équipement qui vous permettra d’affronter toutes les situations.
  • Sachez toujours où se trouve le point d’accès le plus proche pour le cas où il y aurait une urgence. Si votre cellulaire fonctionne, vous pouvez composer le 911. Aux endroits où il n’y a pas de signal, vous devez vous rendre au point d’accès le plus proche.

Définitions

Point d’accès : désigne l’endroit où l’on pénètre dans le parc ou dans l’arrière-pays.

Arrière-pays : Désigne les emplacements de l’intérieur accessibles uniquement par embarcation ou à pied. Peu de commodités. Requiert des connaissances et des habiletés additionnelles.

Toilette rudimentaire, latrine : Il s’agit d’une boîte en bois placée juste assez loin de l’emplacement principal pour assurer l’intimité. La boîte est dotée d’un siège et installée au-dessus d’une fosse. Vous devez apporter votre papier de toilette.

Suspendre les provisions : La nourriture et les produits dégageant des odeurs doivent être suspendus hors de portée des ours noirs et autres animaux.

Eaux grises : Désigne les eaux usées provenant de lavage de la vaisselle et de l’hygiène personnelle.

Portage : Partie du sentier entre deux plans d’eau. Désigne le fait de porter une embarcation ou de l’équipement le long du sentier.